Visite de la champignonnière

Mardi matin 4 avril, nous nous sommes rendus a la Champignonnière du saut aux Loups,à Montsoreau dans l’Anjou (Val de Loire).
Histoire :

Il y a 150 millions d’années, quand la Loire recouvrait les terres d’aujourd’hui, les hommes préhistoriques habitaient dans les grottes faites en Tuffeau car le domaine est avantageux pour eux leur permettait de surveiller le troupeau de moutons. Derrière la grotte, se trouvait la forêt de Fontevraud où il y avait des loups. Les hommes pouvaient donc chasser le loup pour protéger le troupeau, d’où le nom « La champignonnière du saut au Loup ».Plus tard, les nobles habitaient dans les maisons en pierre de Tuffeau (troglodytes), ils y creusaient des niches pour faire venir les pigeons. Plus il y avait de pigeons, plus les résidants étaient riches.
Les galeries ont été abandonnées, puis ont ré-ouvertes au XVIII ème siècle en Champignonnière. Le site géologique fait deux hectares.

l’extraction du Tuffeau :
pour extraire du tuffeau, on se sert d’un pique pour faire une saignée dans la pierre. Une fois les quatre saignées réalisées, on compose un matelas qui va amortir la chute du bloc de tuffeau nommé « Banc » .

un maillet est utilisé pour taper dessus, les vibrations font se détacher les blocs de tuffeau qui tombent sur le matelas.
Et pour finir, les blocs sont taillés par un « godg dard »

Les champignons :

– La découverte de la reproduction des champignons s’est faite grâce aux tas de crottins de cheval, ce qui a donné des champignons, ils ont été goûtés, puis on a continué à les produire.

– Les cultures sont produites dans des boîtes de pétries, le ramassage s’appelle « la volée ». Une fois la culture faite, les boites de pétrie sont mises à disposition des gens pour les jardins potagers .

Dans cette champignonnière il y a plusieurs variétés de champignons :

* champignons comestibles :

-pleurotes roses fait à base de blé et de seigle

-Pleurotes pulmonaires fait à base de seigle

-Pleurote huître

-Pleurote jaune

-Pholiote du peuplier

Le temps de culture est de 9 mois.

les caves sont à température de 12-14 degrés au maximum, afin de faciliter la production. Quand, nous avons visité les caves, le taux d’humidité était de 80 % ce qui laisse deviner les conditions difficiles de travail.

Production :

la champignonnière produit 15 tonnes de champignons par an.
Les champignons sont cuisinés pour le restaurant attenant et le surplus est vendu ne sont jamais à la boutique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s